lundi 22 mai 2017

VOILES DANS LE VENT

Comme une voile dans le vent 
qui chevauche les collines de verdure 
haubans qui vibrent aux embruns  du temps 
 
Il suffit de passer le pont 
VIADUC DE MILLAU 
2460 mètres franchissant le Tarn à 344 m 
vertiges en tournant 
Michel Virlogeux  Norman Foster 
ont lancé ce défi en 3ans (2001-2004)
600 compagnons  au plus fort du chantiers en même temps 
Ouvrage remarquable 
 
"Va tu peux bien marcher , des mille et des mille
Affranchir les mers  ,
Saisir au bond les raccourcis de lumière que tissent l'enfance dans le noir ...
Tu resteras toujours , quoi que tu  fasses ou dises 
celui qui ne sait pas"
Guy Goffette( le pêcheur d'eau )
 
 
 

vendredi 12 mai 2017

CHANTS D'OISEAUX ET GOUTTES D'EAU

Est -ce titre charmeur ou l'auteur ensorceleur ou encore le bandeau en clair obscur  entouré de mystère de
 "L'intérieur avec piano et femme en noir  de Vilhelm  Hammershoi?
  auquel il est difficile de résister ?
Et  plonger  une fois de plus dans l'univers de Pascal Quignard   en grand ravissement
 qui fait "une tresse  de fragments et de souvenirs"
Les mots familiers , le rythme  et se déroule alors la magie du texte   qui devient ici sonore 
Déjà cet hiver
cette chouette- effraie sur la scène du Théâtre -Liberté  dans la pénombre  voletant autour du narrateur était impressionnante on retrouve les mêmes sensations
"Le révérend Siméon Pease Cheney , Homme noir dans le noir à la fois âgé et presque invisible   dans l'ombre et dans le temps ..."
est - ce lui ?


"Il nota jusqu'aux gouttes de l'arrivée d'eau mal fermée dans l'arrosoir sur le pavé de la cour 
Il transcrivit , jusqu'au son particulier que faisait le porte manteau du corridor quand le vent s'engouffrait dans les trench- coats et les pèlerines d'hiver
J'ai été ensorcelé par cet étrange presbytère tout à coup  devenu sonore et je me suis mis a être heureux dans ce jardin obsédé par l'amour que cet homme portait à sa femme disparue"
.....
 
"Il restitue les multiples et petites gouttelettes  de sons  du pétillement  du feu 
le bois qui claque 
et le subit  essor des  flammes qui fusent quand la bûche cesse tout à coup d'être humide , quand elle s'embrase , dans un grand souffle imprévisible au fond de l'âtre comme un dieu qui passe "
Et si les esprits chagrins pensent que  chaque année un petit livre est publié  à partir de notes que l'auteur amassent ..  avec beaucoup de blanc ! pour assez de pages ( FC  un soir de la semaine  Vendredi il me semble ) tout cela  pour la trésorerie de l'éditeur !!! 
Le plaisir reste intact et fait du bien 

 

mardi 9 mai 2017

CAVALCADE DE CHIFFRES...

8 ANS  de présence 
  C'était alors un essai en   MAI 2009
 une esquisse  et des mots  comme une bouteille à la mer
 ESQUISSE D'UN RÊVE 
Forêt profonde Que l'on sonde 
Forme claire , éphémère 
Aperçue , entrevue 
Lambeau d'un rêve , qui s'achève 
S'amenuise , et se brise 


14 Albums reliés  pour ne rien oublier
MAI 2017 
Rien n'a changé 
973 Articles 
113.156 pages vues  fidèlement j'espère Merci aux Amis
Et la ronde continue inlassablement 
AU GRE DES JOURS 
AA

samedi 6 mai 2017

LECTURE EN NOSTALGIE

"Et toutes les vies,que nous avons vécues
Et toutes les vies à venir 
Sont pleines d'arbres et de feuilles changeantes  "
"Vers le phare" 
"Incapable de rassembler tout ce qu'elle éprouvait, pouvait tout au plus dissimuler le vide de son esprit en y faisant résonner une expression toute faite, jusqu'à ce que ce brouillard se doit dissipé Car en fait , qu'éprouvez- elle, de retour ici après toutes ces années, maintenant que Mrs Ramsay était morte? Rien , rien absolument rien qu'elle puisse exprimer"
Et pénétrer si facilement dans ce monde impalpable de VIRGINIA  WOOLF
 Et de bonheurs en déchirements en faire la trame d'une oeuvre poétique , lumineuse et poignante
Visions fragiles ; illuminations fugaces 
Allumettes craquées à l'improviste dans le noir
Notes de la traductrice  Françoise Pellan  (Vers le phare )Folio Gallimard 1996
reproduction des peintures de Severin Kroyer  et John Lavery  ( détail )

mercredi 3 mai 2017

TRESORS ENGLOUTIS

Ou la délirante chasse au trésor sous- marine 
Avec minutie et fantaisie l'enfant terrible de l'art contemporain 
DAMIEN HIRST 
Présente à Venise  des colosses couverts de coquillages , des bustes troués , des sculptures , des bijoux , comme si ces oeuvres avaient  séjourné pendant  2000 ans au fond des mers 
Démesure et inventivité  dans cette fiction  , une part de folie dont le monde a besoin aujourd'hui
200  oeuvres réparties sur plus de 5000 m2  entre le Palazzo Grassi et la Punta della Dogana 
Comme une forme de  ré-enchantement ou de  parabole  sur la fin des mondes 
Un retour tonitruant après 4 ans de silence
  depuis  le souvenir de ce crâne de platine aux 8601 diamants 
Damien  Hirst  représente souvent la silhouette de Prothée ,la divinité marine dotée du pouvoir de se métamorphoser   sans cesse mangée par le corail , défi permanent du sculpteur  face  au désir permanent d'arrêter le temps 
Notes glanées par ci par là ( le Monde  et autre revues )


Se contenter de quelques images en imaginant la visite et les étonnements  pour rêver